Les transformations digitales font émerger de nouveaux challenges dans l’industrie de la data. On parle de plus en plus de data stewardship ; activité centrée sur la gestion et la documentation des données d’une organisation. Dans cet article, nous souhaitons vous présenter “l’intendant de la donnée”, communément appelé data steward dans les pays anglosaxons. Véritable gardien de la donnée d’entreprise, regardons de plus près son rôle, ses missions et ses outils.

Cet article est un résumé des entretiens effectués avec plus de 25 data stewards dans de moyennes et grandes entreprises françaises. Le but était de comprendre leurs tâches et leurs souffrances dans le management de métadonnées pour apporter des solutions au sein notre data catalog.

Le rôle du data steward dans l’entreprise

Les entreprises se réorganisent autour de leurs données pour produire de la valeur et enfin innover depuis cette matière brute. Les data stewards sont là pour orchestrer les données des systèmes data de l’entreprise. Ils doivent assurer la bonne documentation des données et faciliter leur mise à disposition auprès de leurs utilisateurs, tels que les data scientists ou chefs de projets par exemple. Leurs compétences de communiquant leur permettent d’identifier les responsables et sachants des données, de récolter les informations associées pour les centraliser et pérenniser ces connaissances au sein de l’entreprise. Plus précisément, les data stewards renseignent des métadonnées ; un ensemble structuré d’informations décrivant un jeu de données.  Ils transforment ces données abstraites en assets concrets pour le métier.

Ce métier a le vent en poupe !  Il porte sur des sujets hypes et son rôle social permet au data steward de travailler avec des personnes aussi bien techniques que métier. Le data steward est l’interlocuteur data de référence dans l’entreprise et est le point d’entrée pour accéder aux données. Il possède les connaissances techniques et métier des données, ce qui lui vaut d’être appelé “the master of data” au sein d’une organisation !

 

Les missions du data steward

Son objectif est assez clair, le data steward doit accompagner la gouvernance data des entreprises. Trouver et connaître ses données, imposer une certaine discipline dans le management de la métadonnée et faciliter leur mise à disposition auprès des collaborateurs.

Voilà, entre autres, un certain nombre de sujets que doivent traiter les data stewards. Pour y parvenir, le data steward doit s’assurer que la documentation des données qu’il gère soit bien maintenue. Il est libre de proposer la méthode et le format de documentation technique et métier des données de son choix. Ses journées sont rythmées par la recherche des responsables et sachants des données pour enrichir les connaissances qu’il aura récupérées dans un outil exploitable par ses utilisateurs techniques et métier. Ainsi, il veut mettre en relation et faire collaborer les acteurs de projets data afin d’améliorer le partage d’informations et la productivité de tous.

 

Outiller les data stewards

Data steward est donc un nouveau métier où ses missions sont encore à clarifier, ses outils à identifier et sa nécessité au sein de l’entreprise à évangéliser. De ce fait, les entreprises ont encore du mal à leur attribuer un budget clair. Il leur est donc difficile de s’outiller correctement pour assurer la bonne maîtrise et gestion de ses données.

Pourtant, bien s’outiller permettrait de :

  • gagner en autonomie sur le management des données,
  • centraliser les informations récoltées sur les données,
  • gérer l’obsolescence de la documentation,
  • faire remonter les erreurs et/ou modifications des données,
  • identifier les données pertinentes à transmettre à ses utilisateurs,
  • exposer les données à ses utilisateurs depuis un outil propice à la collaboration.

 

Conclusion

À ce jour, nous sommes convaincus que le rôle de data steward est indispensable pour construire et orchestrer une gouvernance data efficiente dans l’entreprise. C’est dans cette direction que Zeenea s’inscrit en proposant une documentation dynamique et connectée des données de l’entreprise. Autrement appelés data catalogs, ils ont pour ambition de devenir l’outil de référence des data stewards. Gérer les données d’une manière user friendly. Centraliser l’ensemble des métadonnées recueillies. Ouvrir à ses utilisateurs les données, selon le niveau de sensibilité. Gérer la qualité des données. Le tout en un clic. Etc.

Dans une logique vertueuse, le data catalog apportera de plus en plus de valeur aux utilisateurs de la donnée dès lors que le data steward aura industrialiser l’ajout de métadonnées et la contribution des collaborateurs dans l’outil.